Catégories
Vin et spiritueux

5 faits sur le saké que chaque professionnel des boissons doit connaître

Pas un vin, une bière ou un spiritueux, le saké est une catégorie de boissons en soi. Véritable coulée au Japon depuis plus de 2500 ans, le saké fait de plus en plus sa marque à travers le monde, apparaissant sur les cartes des vins, les étagères à bouteilles et dans les cocktails de professionnels des boissons avertis.

Et les chiffres le confirment, les exportations en provenance du Japon ont dépassé 23481 kl en 2017, soit une augmentation de + 19% par rapport à l'année précédente, tandis qu'une nouvelle vague de brasseries de saké a fait son apparition aux États-Unis, au Royaume-Uni et au-delà.

WSET aide les professionnels des boissons à développer leurs connaissances sur le saké avec deux qualifications mondialement reconnues (consultez-les ici) mais pour ceux qui veulent les bases maintenant, voici 5 faits clés sur le saké que vous devez savoir:

1. Comment le saké est fait

Le saké est fabriqué à partir de quatre ingrédients clés, le riz, l'eau, le koji (moule à riz) et la levure. Comme le vin et la bière, le saké est fabriqué par un processus de fermentation et de filtration. Le riz utilisé pour faire du saké n'est pas votre variété quotidienne à grains longs, mais une variété spéciale de riz qui subit un polissage pour éliminer ses couches externes. Plus le grain est poli, plus le saké est susceptible d'être de meilleure qualité. C’est un processus long et détaillé, traditionnellement transmis au Japon par le biais de lignées familiales.

2. Il est plus fort que le vin mais plus léger que les spiritueux

La teneur en alcool du saké se situe généralement entre 15 et 17% ABV, ce qui le rend légèrement plus élevé que le vin mais beaucoup plus faible qu'un spiritueux, quelque part similaire à un vin fortifié. Après la fermentation, de l'alcool est parfois ajouté pour rehausser les saveurs mais est modéré par l'eau. Le saké a également une acidité naturellement faible, qui, combinée à l'alcool, contribue à son corps et à sa texture, ce qui le rend plus facile à apprécier et convient à de nombreuses occasions.

3. Le saké est disponible en différents styles

Les sakés peuvent généralement être classés en deux profils de saveur: parfumé (Ginjo) ou salé (Non-Ginjo). Les saveurs sont guidées par des techniques de production telles que le degré de polissage du riz. Les styles Ginjo ont tendance à avoir des arômes fruités et floraux, tandis que les non-Ginjo ont plus de caractéristiques céréalières et terreuses. Il existe de très nombreux styles de saké: nuageux, mousseux, sucré ou vieilli. Il n'y a tout simplement pas un style de saké unique, avec quelque chose pour tous les goûts.

Au Japon, vous pouvez entendre l'expression «Nihonshu wa ryori wo erabanai» qui se traduit par «Le saké ne se bat jamais avec de la nourriture».

4. Il peut être apprécié de plusieurs façons

Traditionnellement, le saké était servi réchauffé dans de petites tasses en céramique, mais aujourd'hui, le saké est apprécié de nombreuses façons. Tous les styles peuvent être sirotés directement, avec des styles non-Ginjo souvent réchauffés entre 40 et 50 ° C. Les styles Ginjo plus légers fonctionnent bien servis frais dans un verre à vin classique, car la forme du verre contribue à rehausser les arômes fruités délicats du style. Parmi les barmen, le saké devient de plus en plus populaire pour sa capacité à ajouter de la texture et de la profondeur aux cocktails.

5. Il se marie à merveille avec la nourriture

Au Japon, vous pouvez entendre l'expression «Nihonshu wa ryori wo erabanai» qui se traduit par «Le saké ne se bat jamais avec de la nourriture». Donc, bien qu'il s'agisse d'un match évident pour la cuisine japonaise, le saké est incroyablement polyvalent et se marie aussi incroyablement bien avec un large éventail de cuisines occidentales de l'italien au nordique grâce à sa faible amertume et son acidité et son caractère légèrement sucré, qui complètent un plat sans dominer ses saveurs .

Avec des buveurs du monde entier à la recherche de nouvelles saveurs et expériences, le saké est prêt à offrir. Le professionnel des boissons averti ne peut plus ignorer cette boisson autrefois obscure.

Si vous cherchez à élargir vos connaissances en matière de boissons, le saké est un choix intelligent à avoir sous votre ceinture.

Améliorer votre CV avec une qualification de saké est un moyen efficace de vous démarquer de vos pairs et de ravir vos clients. Notre prix de niveau 1 en saké peut être obtenu grâce à six heures d'étude avec un fournisseur de programme approuvé par le WSET, alors pourquoi ne pas trouver votre fournisseur local et vous inscrire aujourd'hui?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *