Catégories
Vin et spiritueux

Des professionnelles du vin de premier plan lancent une initiative pour la diversité et l'inclusion, Be The Change

Mercredi, quatre grandes professionnelles du vin ont annoncé le lancement de Be The Change, une initiative visant à lutter contre les inégalités dans l'industrie du vin et à promouvoir l'inclusion et la diversité. Be the Change vise à s'attaquer à ces problèmes en organisant des salons de l'emploi virtuels innovants et en travaillant à un changement législatif à long terme.

L'initiative a été fondée par quatre chefs de file de l'industrie ayant une histoire de priorisation de la diversité, de l'équité et de l'inclusion (DEI) dans le domaine du vin: Lia Jones, fondatrice et directrice exécutive, Diversity in Wine & Spirits (DWS); Rania Zayyat, fondatrice et présidente, Wonder Women of Wine (WWOW); Cara Bertone, directrice des ventes des comptes nationaux, Folio Fine Wine Partners; et Philana Bouvier, vice-présidente des vins fins, RNDC, et présidente, WSWA Women’s Leadership Council.

Be The Change organisera son premier salon de l'emploi du 2 au 3 décembre, avec un deuxième événement plus important prévu pour mars 2021, lors de la conférence WWOW. Le premier événement virtuel de quatre heures mettra en relation des employeurs approuvés, qui manifestent leur engagement envers DEI, avec jusqu'à 1 000 demandeurs d'emploi. Les sociétés de recrutement axées sur la technologie Brazen et ForceBrands fourniront la plate-forme en ligne et le support numérique.

«Nous sommes ravis de présenter à l’industrie du vin certaines des technologies les plus avancées en matière de recrutement et de recrutement», déclare Cara Bertone de Folio Fine Wine. «Ces plates-formes nous aideront à atteindre notre objectif de créer une industrie du vin plus inclusive et diversifiée.»

Les employeurs et les candidats peuvent s'inscrire à l'événement via le site Web de Be The Change à partir du 2 novembre. Pour les employeurs – ou «exposants» – il existe quatre niveaux de forfaits de participation payants; trois donneront accès à un rapport d'analyse comparative DEI compilé par DWS. L’accès au rapport aidera les entreprises à évaluer leurs performances actuelles en matière de diversité, déclare M. Bouvier du RNDC. Tous les profits de l'événement, qui est hébergé gratuitement par Brazen dans le cadre de son «Fonds d'opportunité», iront aux organismes sans but lucratif DWS et WWOW.

En tant que femme noire queer qui a travaillé dans les industries de l'alimentation et des boissons pendant plus de 20 ans, Jones de DWS dit que ses expériences personnelles «d'être un gage pour atteindre les résultats d'un employeur» l'ont inspirée à lutter pour des lieux de travail plus inclusifs. «(Be The Change) est particulièrement unique car nous intégrons un processus de vérification par l'employeur pour répondre au besoin d'espaces sûrs dans un milieu de travail diversifié», dit-elle.

Pour lancer l’événement virtuel de décembre, Be The Change organisera une table ronde virtuelle animée par Bouvier du RNDC. Le panel se concentrera sur la manière dont l’industrie du vin peut offrir des chances égales à tous et mettra en vedette: Jones de DWS; Dr Hoby Wedler, directeur de l'innovation sensorielle, Sensepoint Design; Stephanie Gallo, directrice du marketing, E. & J. Gallo; Bobby Stuckey, maître sommelier et associé, Frasca Food and Wine; et Susana Balbo, fondatrice et vigneronne, Susana Balbo Wines.

Le désir d'accueillir un tel panel a d'abord inspiré l'initiative Be The Change. Lors d'un appel téléphonique il y a six semaines, les quatre fondateurs ont discuté de la planification d'une table ronde avec les «plus grands influenceurs de l'entreprise», au cours de laquelle ils mettraient en évidence les changements qu'ils apportent pour la diversité et l'inclusion, explique Bouvier du RNDC.

Mais lors de leur appel, les fondateurs de Be The Change ont réalisé qu’un autre défi tout aussi urgent provoqué par la pandémie de coronavirus devait être relevé. «Vous avez toutes ces belles plateformes qui représentent la diversité et (des organisations) qui offrent des bourses et font des choses incroyables – mais personne n'a de travail», dit Bouvier.

À ce moment-là, le groupe s'est rendu compte qu'il pouvait s'attaquer à la fois au chômage et au manque de diversité en organisant des salons de l'emploi virtuels.

Bouvier souligne que Be The Change ne peut garantir le recrutement à partir de ses événements. Néanmoins, l’initiative fournira un pont entre divers candidats et entreprises qui cherchent à améliorer la diversité d’une manière qui n’existait pas auparavant, dit-elle.

Les salons de l’emploi ne représentent que la première étape des plans de Be The Change. L’objectif à long terme de l’initiative est de parvenir à un changement législatif concernant la DEI, pour laquelle elle commencera à faire pression en 2021.

«Notre objectif est de rendre les règles du jeu équitables une fois pour toutes», déclare Bouvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *