Catégories
Vin et spiritueux

Podcast VinePair: Le vin mousseux prend un moment

Décembre est traditionnellement le mois où les buveurs de vin pensent le plus au vin mousseux, que ce soit pour agrémenter leurs fêtes de fin d'année ou pour apporter un peu de joie au temps froid et morne. Cependant, l'incroyable gamme et la diversité des vins mousseux désormais disponibles aux États-Unis constituent un argument de poids pour transformer le vin mousseux en une boisson toutes saisons.

Pour donner le coup d'envoi à la célébration de la Semaine de la bulle par VinePair, Adam Teeter et Zach Geballe sont rejoints par l'hôte invité et l'écrivain du personnel de VinePair Tim McKirdy pour discuter de certaines de leurs offres préférées, des raisons pour lesquelles les cierges américains décollent dans les régions viticoles du pays et comment Prosecco , tout comme le Champagne, s'est transformé en une marque de luxe.

Écouter en ligne

Écoutez sur les podcasts Apple
Écoutez sur Spotify

Ou consultez la conversation ici

Adam: De Brooklyn, New York, je suis Adam Teeter.

Tim: De Queens, New York, Tim McKirdy.

Zach: Et à Seattle, Washington, je suis Zach Geballe.

R: Et voici le podcast VinePair. Et avant d’entrer dans le podcast, un mot du sponsor d’aujourd’hui. Ce podcast, et Bubbly Week, qui a lieu cette semaine, lorsque ce podcast est diffusé, et tout est question de bulles, et c'est l'une de nos semaines préférées de l'année ici chez VinePair, est sponsorisé par Luminore par LaMarca, J Vineyards & Winery et Otello Lambrusco. Et avec cela, nous en sommes au pod. Nous allons donc parler de pétillant dans un instant, mais avant de nous lancer dans tout ce qui est pétillant, Tim! Vous êtes notre hôte invité pour cette semaine. C’est formidable de vous avoir, rédactrice chez VinePair. Évidemment, nous vous avons expliqué les règles du jeu, alors qu’avez-vous bu récemment?

T: Eh bien, merci les gars de m'avoir invité. Donc voilà. Qu'est-ce que j'ai bu récemment?

R: En plus du thé, évidemment. Parce que je veux dire ceci. J'ai remarqué que dans tous les programmes britanniques que je regarde récemment, il y a beaucoup de consommation de thé. Et vous aimez vraiment le thé, ou est-ce juste une ruse? Le mettez-vous pour les touristes?

T: Eh bien, je dirais que c’est mieux que votre commentaire que vous m’avez fait l’autre jour sur les dentistes et les Britanniques. J’aime le thé, mais si je le bois pour les besoins habituels des boissons chaudes, pour y aller le matin ou autre, je préfère un café. Mais si j'ai besoin de quelque chose pour me réchauffer l'après-midi, j'irai chercher un Earl Grey. Mais je n’en ai pas beaucoup bu récemment. Pour revenir à votre question initiale, comme mes 10 abonnés Instagram le savent, j'ai tendance à boire beaucoup de Martinis, et j'ai récemment découvert un vermouth japonais. Ce n’est pas techniquement un vermouth, car il est fait avec une base de saké, mais c’est du Bermutto, et j’ai pensé que c’était l’accord parfait pour certains des incroyables gins japonais qui existent ces jours-ci. Donc, oui, je l’utilise pour mon Martini du vendredi soir et je vais probablement ajouter un peu plus de vermouth que je préfère généralement, simplement parce que la saveur est incroyable. Je vais normalement aller comme super sec, juste une éclaboussure, mais oui, peut-être même aller à deux contre un.

R: Attendez, où avez-vous découvert ce vermouth à base de saké?

T: Il s’agit donc d’un produit que j’ai reçu en tant qu’échantillon et que j’ai apprécié, et il m’a été envoyé en cadeau par quelqu'un. Nous faisions donc l'énorme rafle de vermouth, et je cherchais à essayer des tonnes de vermouths sucrés différents pour une histoire différente que j'écrivais sur Negronis, et la personne avec qui j'étais en contact comme: «Eh bien, essayez ce vermouth sec »parce qu'ils savent que je suis également un grand amateur de Martini. Alors ils ont envoyé ça, et c’est merveilleux. Et il est difficile de glaner le nom du producteur sur la bouteille. Il n'y a pas trop d'informations là-dessus, mais si je les comprends, nous pourrons peut-être les ajouter aux notes de l'émission.

Z: Ou vous pouvez tous suivre Tim sur Instagram, et nous pouvons nous assurer qu'il y publie une photo de la bouteille.

T: C'est ce que je visais vraiment là-bas. Tu sais, tu dois me suivre maintenant.

Z: Doublez ce nombre d'abonnés pour vous. Nous allons passer de 10 à 20.

R: Sérieusement Tim, allez, mec.

T: C’est un Martini incroyable, vraiment merveilleux, qui met vraiment en valeur certains des incroyables gins japonais qui sont également disponibles ces jours-ci. Alors oui, allez là-bas et cherchez-le, il ne peut pas y en avoir trop sur le marché. Donc, si vous en trouvez un en ligne, c’est probablement le même que je bois.

R: Et bien maintenant je suis jaloux, mais c’est bien.

Z: N'était-ce pas le but de tout cela, de tout ce morceau ici, Adam?

R: Ce n’est pas non plus la première fois que je suis jaloux de Tim, donc ça va. Zach, et toi?

Z: Pour moi, la chose la plus frappante que j'ai eue la semaine dernière, j'ai enseigné à un cours sur la Rioja le week-end dernier et j'ai ouvert le millésime actuel, ou je suppose qu'ils viennent de changer de millésime, mais la Reserva 2007 de López de Heredia, Je pense que nous avons déjà parlé un peu de lui sur ce podcast avant honnêtement, leur Vina Tondonia, qui est l'un de leurs seuls vignobles Riojas. Et deux pensées ont frappé mon esprit. La première est: j'adore ces vins. Ce n’est certainement pas ce que je veux tout le temps. Je dois être de bonne humeur et du bon endroit pour qu’ils travaillent pour moi, que ce soit les rouges ou même les blancs. Mais l'autre chose que je dirais, c'est que cela m'a rappelé en le faisant pour ce cours, cela m'a rappelé tous ces souvenirs que j'avais de le vendre en tant que sommelier et combien j'ai dû me battre avec ce vin dans un restaurant, parce que il faut vraiment quatre ou cinq heures dans une carafe avant que ce soit vraiment agréable. Et pour moi à la maison, peu importe, c’est bien, je vais l’ouvrir puis y revenir le soir quand je serai prêt, et j’encourage les gens de ma classe à l’ouvrir des heures à l’avance. Mais garçon, c'était une douleur dans le cul dans les restaurants, et j'adore les vins, et ce n'est pas censé être un coup sur eux, mais c'était difficile en tant que sommelier d'expliquer aux gens que, eh bien, vraiment, si vous voulez pour déguster ce vin, vous auriez dû le commander il y a quatre heures.

R: Oh mon Dieu. Ouais, je n’ai bu leur vin qu’une ou deux fois. Je ne me souviens pas combien de temps il a été décanté.

Z: Le blanc est un peu plus indulgent. Les rouges sont juste typiquement –

R: Oh, vous aviez le rouge. Je pensais que tu avais eu le blanc.

Z: Non, j'ai eu les deux, bien que le rouge soit celui que j'ai eu l'autre jour, et délicieux avec le temps d'ouvrir, mais vous devez planifier à l'avance. Cela a du sens cette dernière semaine de Thanksgiving, où toute la nourriture que vous préparez prend beaucoup de temps à faire la queue. Donc, c’est un peu comme le vin équivalent à faire une dinde ou quelque chose comme ça.

R: Alors pouvez-vous simplement expliquer comment ce serait si vous ne lui aviez pas laissé le temps? Est-ce juste incroyablement serré et il n'y a rien là-bas?

Z: Et peut-être qu'un jour nous ferons un sujet de podcast sur certains de ces termes de vin qui sont difficiles à définir, comme «serré», mais fondamentalement pour moi, quand je décris un vin de cette façon, ce que je dirais, c'est que le sensation écrasante des vins sont les éléments structurels. Donc, les tanins et l'acide, c'est un peu l'expérience équivalente que vous obtenez parfois si vous avez un vin blanc trop froid, où parfois tout ce que vous goûtez est l'acidité du vin et le profil du fruit et les aromatiques sont vraiment atténués parce que le vin est trop froid. Avec les rouges, la température de service peut affecter cela, mais c'est plus souvent juste avec des vins comme celui-là qui vieillissent très longtemps en barrique, puis très longtemps en bouteille, ils ont juste besoin de ce temps dans une carafe, ou du moins être ouvert sur votre table ou quelque chose pour commencer vraiment à s'exprimer. Et donc quand vous le goûtez fraîchement ouvert, vous ne goûtez que des fruits vraiment acidulés et beaucoup de tanin et une qualité médicinale presque agressive. Et puis quand on y revient, trois, quatre, cinq heures plus tard, le fruit est un peu plus généreux, bien qu'encore assez sec. Et puis vous obtenez beaucoup plus de ces notes savoureuses, mais pas rebutantes, que vous obtenez quand elles sont fraîchement ouvertes. Donc, plus de notes de cuir, de bois et de fumée que j'apprécie vraiment, mais il faut un peu de temps pour sortir du vin quand il vient d'être ouvert.

R: Intéressant. Intéressant.

Z: Qu'as-tu bu, Adam?

R: Oh mon Dieu, quelques petites choses. Boire beaucoup plus de vin ces derniers temps, évidemment, que de cocktails. Et la bière, parce que j'aime la bière. J'ai bu une très bonne bière KCBC Kings County Brewers Collective, mais j'en ai oublié le nom. C'était leur saison cette année, mais juste une délicieuse et brumeuse IPA. C'était plutôt savoureux. Mais samedi soir, j'ai fait des pâtes fraîches aux truffes, et j'ai ouvert une bouteille de Cogno Ravera Barolo qui était dope. Vraiment, vraiment, vraiment, vraiment bien. Je pense que c'était notre n ° 1 de l'année il y a deux ans sur la liste VinePair. Et c'était juste une belle bouteille. Et encore une fois, la raison pour laquelle je demandais est que la même chose s'est produite avec le Barolo. Je l'ai sauté et je l'ai laissé reposer pendant environ 45 minutes dans la carafe, et quand nous l'avons bu pour la première fois, tout était encore tannin. Et puis 30 minutes plus tard, il s'était complètement ouvert. Donc, je suppose qu'en gros une heure et 15 minutes assis dans la carafe, puis c'était magnifique. Mais c'était juste fou comment cela se passait. Alors, oui, c’est essentiellement ce que j’ai bu récemment.

T: Regardez les gars, les hommes du peuple, sortir les carafes.

R: Tais-toi, Tim. Tais-toi Tim, d'habitude –

Z: Pourquoi avez-vous amené Tim sur ce podcast, encore une fois, Adam?

R: Parce que c'est amusant.

T: En fait, j’ai vu ça, Adam, je pense que je vous ai vu le poster sur Instagram et j’étais comme, wow ouais, c’est la façon de passer un samedi soir.

R: Non, c'était la deuxième bouteille. Rappelez-vous, je vous ai envoyé ceci, vous m'avez envoyé un message sur Instagram. Et j'étais comme, oui, j'ai fait une erreur. Comme si nous faisions un zoom avec des personnes à 22 heures. et il n’est que 20 h 30, alors je vais en ouvrir un autre. Et maintenant que j'ai déjà eu cette bouteille, je vais en prendre une autre et continuer à regarder mon match de football.

T: Le terme double décantation a un tout nouveau sens.

Z: Oh mon Dieu.

R: Ouais, totalement

Z: Tim avec le feu aujourd'hui.

R: Toujours le feu, c’est le meilleur. Mais c’est drôle, parce que je n’ai vraiment pas bu beaucoup de cocktails récemment. J'adore un Martini. Tim m'a inspiré, mais je n'en ai pas encore fait cette saison car il fait plus frais, je pense que je dois le faire plus tard cette semaine. Je ne sais pas si je vais le faire ce soir.

Z: Je veux dire, c’est une super semaine pour ça. Nous enregistrons évidemment cela avant Thanksgiving et y a-t-il quelques jours plus propices pour boire des Martinis à 14 heures. que le jeudi et vendredi de la semaine de Thanksgiving?

R: Quand tu es avec ta belle-famille?

Z: Hmm, c'est juste. Je ne sais pas. Vous pourriez avoir besoin du Martini. Je suis sûr que les parents de Naomi sont des gens adorables et charmants.

T: Je voudrais y penser comme si le réveillon du Nouvel An était le Super Bowl de la boisson, alors Thanksgiving est les séries éliminatoires, non? Vous savez, nous menons la saison, nous y arrivons. Donc, vous savez, le Martini en milieu de semaine pourrait être approprié. Qui sait?

R: Je suis d'accord, Tim. J'ai une autre question à vous poser avant de passer au balado d'aujourd'hui, comment va votre unité de stockage?

T: Mon unité de stockage est géniale. Je voulais venir vivre de ça, mais ce n'est peut-être pas un problème que tous nos auditeurs n'ont pas, mais vivre à New York, avoir un appartement incroyablement petit et être confiné dans cet appartement pendant huit mois maintenant, ma copine et J'ai eu la réalisation l'autre jour de «pourquoi ne pas avoir une unité de stockage?» Et cela change vraiment la donne. J'ai mes vins là-dedans que je veux faire vieillir, vous savez, c'est à température contrôlée. Je dis mes «vins que je veux faire vieillir», il y a comme 12 bouteilles, pas d’illusion. Mais honnêtement, cela change la donne. Si vous vivez à New York, dans un stockage public, c'est merveilleux. Vous obtenez une bonne affaire. Je le recommande fortement.

Z: Avez-vous un code promo pour nous, Tim? Nous allons donc économiser 10% s'ils abandonnent votre nom?

T: 10 livres de réduction avec «McKirdy Martini»

Z: 10 livres. Oh mon Dieu. C'est vraiment drôle que vous mentionniez cela, cependant. Parce que moi, ma femme et moi, nous louons une maison ici à Seattle, mais avec un enfant, il est devenu clair qu’avec Covid et la quarantaine, ce n’était pas assez grand. Nous avons donc également loué une unité de stockage il y a quelques mois, et cela a également changé la donne dans notre maison, car maintenant ma femme et moi n'avons plus à nous battre pour savoir comment nous allons trouver de la place pour quoi que ce soit. nouveau jouet pour notre fils, parce que nous avons mis tous les vieux jouets dans le stockage et oui, je suis aussi le casier de stockage de l'équipe.

T: Ouais, ma copine et moi avons dit, pensez à toutes les choses que nous pouvons acheter directement au stockage. C'est brilliant.

R: Je ne peux pas. Vous êtes trop ridicule. Alors sautons dans les bulles, d'accord? Toujours une période de l'année amusante, toujours un sujet amusant. C'est l'une de mes semaines préférées de contenu que nous produisons chaque année. Et c’est vraiment génial qu’au cours des trois dernières années, il soit parrainé par Luminore by LaMarca, J Vineyards & Winery et maintenant Otello Lambrusco. Mais c’est une célébration de toutes les bulles. Je n’ai pas bu autant de bulles au début de Covid juste parce que je n’avais pas l’impression que ce soit une période de fête, mais je suis vraiment prêt à boire des bulles maintenant. Et juste de toutes sortes, est-ce que l'un de vous boit régulièrement des bulles? Et si c'est le cas, en avez-vous un qui est un incontournable ou une sorte de style comme incontournable? Et ne dis pas Champagnes, Zach. Je sais que vous êtes somm, mais nous n’avons pas besoin de le dire à tout le monde.

Z: Je dirais que je bois beaucoup de vin mousseux, y compris du champagne. Ma femme est une grande fan comme moi, pour être honnête. Je dirais, cependant, que pour ce qui est des go-tos, c’est vraiment intéressant. C’est quelque chose qui, je pense, a beaucoup changé pour moi au cours des deux dernières années. Si vous m'aviez posé cette question il y a quelques années, je pense que j'aurais dit Crémant et je l'aurais juste laissé là, et je bois encore une bonne quantité de Crémant. Pour ceux qui ne connaissent pas le Crémant, il existe une gamme de différentes appellations régionales de Crémant dans toute la France qui se réfèrent essentiellement à des vins élaborés selon la méthode traditionnelle ou champenoise, mais pas en Champagne lui-même. Et ils peuvent souvent être vraiment, vraiment bons. Ils ne vieillissent généralement pas aussi longtemps que les Champagnes. Certainement pas aussi longtemps que les Champagnes millésimés, mais même vos bouteilles de Champagne standard passent généralement plus de temps à vieillir que la plupart des Crémant, mais elles sont très bonnes. Ils sont souvent très bons. Ce sont des vins sérieux. Ils sont pris très au sérieux par les producteurs dans la plupart des cas. Et ils sont évidemment beaucoup plus abordables dans de nombreux cas que le champagne, mais pour moi, en fait, étonnamment, peut-être pour moi-même, je me suis retrouvé à boire beaucoup plus de Prosecco qu'avant. Cela a commencé par visiter la région il y a quelques années et avoir du Prosecco qui était – disons que c'était juste une catégorie de Prosecco différente de celle que je connaissais simplement en travaillant comme sommelier et comme buveur de vin ici aux États-Unis. Heureusement, beaucoup de ces vins sont devenus plus disponibles aux États-Unis au cours des dernières années, ou du moins ici sur le marché de Seattle. Et je trouve que je profite vraiment de l'équilibre que vous trouvez dans le Prosecco qui est parfois plus difficile à trouver dans de nombreux vins mousseux, car le Prosecco n'est généralement pas aussi acide et contient généralement un peu plus de sucre résiduel. Et donc c'est un peu plus équilibré en lui-même, alors que le vin mousseux, en particulier le champagne et le crémant, est délicieux et un accord génial avec beaucoup d'aliments, mais si je veux juste avoir un verre seul, je me trouve en fait plus attrayant. vers Prosecco et je pense que c'est quelque chose qui a été une tendance plus large dans ce pays. Et que les gens se sont rendu compte que s’ils voulaient juste prendre un verre de quelque chose de pétillant, je pense plus que jamais, c’est du Prosecco. Et je suppose que je viens de rattraper la tendance.

R: Intéressant. Tim?

T: Ouais. Je suis définitivement un amoureux de tous les vins effervescents. Je pense que c'est probablement là-haut avec mes styles préférés ou mes bouteilles préférées. C'est quelque chose que je bois assez régulièrement. Quand ce n’est qu’une semaine normale, probablement pas pendant la semaine, mais un week-end normal, je chercherai quelque chose dans le magasin qui soit un peu plus économique. Comme le dit Zach, j'ai tendance à trouver beaucoup de valeur dans les crémants de France. Des tonnes de grands cierges américains comme notre ami Keith Beavers aime les appeler.

Z: Et seulement Keith, soyons clairs.

R: Ouais, non, je pense qu’il est sur quelque chose, les gens. Je pense en fait que «American Sparkler» est un excellent nom pour le vin mousseux des États-Unis.

T: Faisons en sorte que cela se produise.

R: Allons-y. Nous y parvenons.

T: Je pense que Cava est aussi un autre style de vin mousseux que je pense que si vous savez où chercher et dépenser quelques dollars de plus, je pense que vous pouvez trouver des vins incroyables là-dedans, vieillis sur lies, qui sont juste fantastique.

R: Bien. Je veux dire, c’est intéressant. Ouais. Je ne bois pas autant de vin mousseux que je le voudrais, mais je pense que je me suis retrouvé récemment à boire beaucoup plus de vin mousseux américain, comme les trucs, par exemple, du Domaine Carneros, de l'un de ces types de producteurs. comme ça sont en Californie. Je pense qu’il y a des gens qui font des choses vraiment intéressantes. Aussi beaucoup de vin mousseux italien – pas seulement Prosecco, mais Franciacorta ainsi que des trucs venant d'autres régions qui sont tout simplement vraiment intéressants. Je pense qu'il y a beaucoup de délicieux vins mousseux qui sont aussi plus que du champagne. Et je pense que la raison pour laquelle je dis plus que du champagne est que j'aimerais en boire tout le temps. Je pense que c'est absolument délicieux, mais je ne peux tout simplement pas me le permettre. Pour les Champagnes que j'apprécie, ils sont toujours bien au-dessus de 60 à 70 dollars la bouteille. Et il est très rare que je bois des rouges ou des blancs que j’aime au-dessus de 60, 70 dollars la bouteille. Donc, justifier cela en Champagne tout le temps est très, très difficile. Alors je ne le fais pas. Mais il y a des bouteilles dans les années 20 et 30 qui viennent de partout ailleurs et qui sont tout aussi délicieuses au bon moment.

T: Pour revenir à votre point de vue, Adam, je pense aussi qu'avec le vin mousseux domestique, vous avez nommé Domaine Carneros. Je dirais aussi un autre choix pour moi – vous l’avez déjà mentionné sur le podcast – mais Gruet. Je pense que vous parvenez à capturer ce profil de saveur de Champagne. Certains pourraient affirmer que la nuance n'est peut-être pas là comme avec une bouteille de champagne à 60 $, mais vous capturez ce profil de saveur global. Vous pouvez également trouver ces vins pratiquement partout, ce qui, à mon avis, est un énorme avantage. Et ils sont également économiques. L’une de mes activités préférées à «l’avant», comme nous l’appelons ces jours-ci. Donc, vivant dans le Queens, certaines personnes connaissent peut-être certains des quartiers d'ici. Il y a un quartier près de moi appelé Jackson Heights et ils ont les camions momo les plus incroyables. Donc, ce que je ferais généralement, c'est prendre une bouteille de Gruet réfrigérée, aller là-bas, la coller dans la plus grande taille du sac brun, et prendre quelques tasses et commander certains de ces momos. Et cette association pour moi, c’est l’une des choses les plus incroyables. C'est quelque chose que je ferais normalement pour lancer Thanksgiving aussi, mais je ne suis pas sûr que cela se produise cette année, mais c'est une paire que nous pourrions obtenir aujourd'hui, mais c'est une paire qui n'est pas très classique, mais je veux mettre celui-là là-bas et le réclamer pour moi-même, si je peux.

R: Oh ouais. J'ai lu à ce sujet, que vous faites cela dans une publication appelée Eater, je pense. Il y avait un article écrit sur la façon dont vous faites cela, mais je ne savais pas si c'était vous car il mentionnait un mari, donc je ne sais pas si c'était vous.

T: Eh bien, que puis-je dire? La qualité du journalisme et des reportages de nos jours, la vérification des faits n'est pas ce qu'elle était.

Z: C'est génial, cependant, parce que je pense en fait que Tim souligne une histoire vraiment importante, qu'il s'agisse des cierges américains ou simplement du vin mousseux plus largement, ce qui est l'une des choses cool que nous avons vues émerger, du moins je J'ai vu je pense, et ce n'est pas exclusivement la province d'Amérique, mais je pense que vous l'avez souvent vu ici, c'est cette approche intéressante du vin mousseux selon laquelle il y a des producteurs qui font des vins qui sont très modelés intentionnellement après Champagne, au niveau du choix des cépages, de la méthodologie de vinification. Mais vous avez également des producteurs qui travaillent avec presque toutes les variétés possibles, qu'il s'agisse de variétés germaniques comme le Riesling, le Gewürztraminer et le Müller-Thurgau et qui fabriquent des vins mousseux à partir de ceux-ci, ou des vins mousseux d'autres variétés blanches aromatiques comme le Muscat et les gens. faire des vins Pétillant-naturel ou Pét-Nat ici, il y a cette incroyable gamme de vins mousseux, et ce genre de correspondance avec la conversation, Adam, que vous et moi avons eue avec Keith il y a quelques semaines sur le vin américain et certains des passionnants endroits à regarder. Mais l'une des choses dont disposent les États-Unis, c'est que bon nombre de ces régions sont des régions viticoles plus récentes qui pourraient ne pas convenir à une grande production de vin rouge. Ils sont plus frais, ils sont plus humides, ils ont une altitude plus élevée, mais ils constituent des endroits potentiels incroyables pour le vin mousseux. Et donc cette idée d'élargir l'idée de ce que signifie le vin mousseux au-delà de ce paradigme champenois me passionne vraiment. Et je pense que ces accords alimentaires comme celui dont Tim a discuté avec les momos ou l'incroyable gamme de cuisines que nous voyons dans ce pays. Je veux dire, c'est là que le vin mousseux brille. En plus, comme une boisson en soi, comme je l'ai décrit au début, mais oui comme cet incroyable outil d'appariement, car le vin mousseux lui-même est si diversifié et peut fonctionner avec tant de saveurs différentes. Et donc j'ai trouvé des accords incroyables à la maison avec des plats indiens à emporter et un intéressant Pét-Nat Lemberger d'ici à Washington. C'était un accord bizarre, mais je pensais que cela fonctionnait plutôt bien, en particulier avec des choses comme le fromage paneer qui fonctionnent avec beaucoup de saveurs différentes. Alors oui, l'espace de possibilité pour ceux d'entre nous qui sont intéressés à boire du vin mousseux est vraiment large, et avoir une plus large gamme de vins avec lesquels travailler est également super excitant.

R: Absolument. Et je pense que ce que vous retenez est vraiment cool, c'est à quel point ces vins sont délicieux avec une gamme de cuisines et à quel point ils vont avec une gamme de cuisines. Je pense que beaucoup de gens n’y pensent pas souvent, non? Je pense que nous pouvons blâmer les films et la culture populaire pour cela, mais le champagne, ou le vin mousseux en général, mais tout a commencé avec le champagne. C'est maintenant cette boisson de fête, non? Donc, vous le faites éclater au début d'un repas pour encourager tout le monde. C’est la boisson du mariage lorsque les mariés arrivent pour la première fois et qu’il y a du pain grillé ou autre chose, mais qu’il y a beaucoup plus dans ces types de vins et qu’ils sont très complexes. Ils ont beaucoup de saveurs et d'arômes différents, alors que d'autres vins se marient très bien avec même des choses comme le steak et le poulet rôti, etc. C’est tout simplement délicieux. Vous pourriez être comme, "Oh, je me sentais rouge ce soir." En fait, vous pouvez faire un vin mousseux vraiment délicieux avec beaucoup de notes de levure et une qualité salée qui en fait l'accord parfait pour ce genre de choses. Je pense que vous avez raison. Le plaisir que les gens ont maintenant avec le vin mousseux est vraiment intéressant. Je pense que c’est quelque chose que nous avons même vu dans la réémergence de Lambrusco. Comme il y a ce vin qui a eu un très, très mauvais rap dans les années 70 et 80 parce que les trucs venant d'Italie étaient tout simplement maladifs. Mais c’est un vin de la même région que le parmesan et le prosciutto, non? Et il est fait pour accompagner ces vins quand il est très bien fait. Et il peut être délicieux et sec et facile à consommer, évidemment, car il est souvent moins alcoolisé, mais il fait aussi très bien avec les pizzas et fait du bien avec les viandes rouges et autres choses comme ça et les épices. Et c’est vraiment amusant de voir les gens découvrir cela, car c’est un excellent vin à avoir dans votre répertoire, avec, vous savez, les blancs et les rouges.

Z: Lambrusco est comme le vin parfait pour l’un des rares plats véritablement américains, et c’est le barbecue. Et nous avons eu, je suppose que nous l'appelons une conversation animée sur le barbecue et ce que signifie exactement ce mot sur ce podcast, les gens peuvent revenir en arrière et écouter le podcast sur le vin de barbecue que nous avons fait au cours de l'été pour obtenir plus de détails. Je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit ici, mais je pense qu’il est important de souligner que Lambrusco fonctionne vraiment très bien avec presque toutes les variétés de barbecue. Et c'est aussi l'un de mes accords préférés absolus pour un plat que je n'ai personnellement pas très souvent, car ce n'est pas vraiment ce que je fais, mais une édition très classique en décembre, qui est un jambon de Noël. Parce que comme Adam l'a mentionné, Lambrusco est originaire d'Émilie-Romagne, qui est la capitale mondiale du porc salé. Donc, si vous allez avoir du porc salé, vous devriez avoir Lambrusco.

R: Cela a du sens. Ca a du sens.

Z: Et c'est vraiment comme la capitale du monde. Je ne saurais trop insister sur la quantité de porc séché que j'ai mangé au cours de mes deux jours en Émilie-Romagne. C'était – obscène n'est même pas le mot juste. C'était quelque chose de plus obscène.

R: Je veux aller en Émilie-Romagne.

Z: C’est très peu pittoresque.

R: Je veux juste y aller pour le porc salé.

Z: Et en fait, étonnamment aussi, et c'est une chose qui arrive en Italie, ils ont certains des meilleurs pains d'Italie, dont le pain italien est vraiment hasardeux. Comme du pain absolument horrible, euh, mais le pain d'Émilie-Romagne est bon. Tim, j'ai une question pour vous, car nous parlions de la culture et du contexte dans lesquels les gens boivent du vin mousseux ici. Et Adam a fait une fouille sur le thé plus tôt, ou du moins y a fait allusion. Mais j'allais dire que je pense qu'il y a dans ce pays une perception juste ou erronée selon laquelle les Britanniques sont plus sophistiqués en matière de vin que les Américains traditionnellement. Le rôle du vin mousseux en Angleterre est-il fonctionnellement différent de ce qu'il est ici? Est-ce quelque chose qui a changé ou à quoi cela ressemble-t-il classiquement? Ou peut-être de nos jours?

T: Ouais, c'est une excellente question. Et je pense que la réponse simple est que, d'après mon expérience, je ne pense pas que la culture britannique soit plus sophistiquée en ce qui concerne le vin ou tout autre type de boisson, mais je devrais ajouter la mise en garde que j'ai également grandie en Ecosse également. Donc, c’est une toute autre histoire. Recherchez Buckfast et lisez à ce sujet. Et si vous ne le connaissez pas, cela révélera certaines choses sur nous en tant que nation. Je dirais donc que le vin mousseux, je ne pense pas qu’il ait cette connotation comme étant uniquement destiné aux célébrations. Il est définitivement présent lors des célébrations. Toutes les occasions dont je me souviens avoir grandi, se retrouver en famille, il y aurait toujours du champagne. Mais j’en dirais plus ces dernières années, et c’est avant même que je sois en âge de boire. Je me souviens avoir grandi et que Cava était si énorme au Royaume-Uni.Et peut-être qu'il y a eu une sorte de moment d'évasion où on nous a dit en tant que nation: "C'est comme le Champagne, mais c'est beaucoup moins cher." Et puis à un moment donné, il y a eu un changement. Je tiens à dire que c'est probablement il y a environ 12 ans, peut-être un peu plus longtemps, que Cava est devenu Prosecco. Et vous savez, à travers l'objectif de: «Le vin mousseux est-il uniquement destiné à la fête?» Je dirais absolument non. Surtout pour la majorité de la nation. Cela m'étonnerait si le Prosecco n'était pas le vin le plus vendu au Royaume-Uni.Vous savez, peut-être que le rosé ou peut-être quelque chose comme le Malbec pourrait le contester, mais le Prosecco est tellement populaire, et il est partout, et ce n'est certainement pas comme le vin de fête . C’est du vin pour tous les jours. C’est le vin pour quand ma mère se retrouve avec ses amis, ou quand vous sortez pour un brunch avec des amis, ou, je suppose, toutes les occasions où nous l’avons ici aussi, mais il semble toujours être sur la table.

R: Cela semblait se produire au Royaume-Uni et aux États-Unis à peu près au même moment pour une raison quelconque. Il est juste apparu. Tout le monde, tout d'un coup – de toute évidence, Prosecco était là plus longtemps, mais on a l'impression que tout à coup, les gens en ont pris conscience. Et ils le savaient par leur nom. Et je pense que ce qui est devenu vraiment intéressant, maintenant que nous entrons dans le côté commercial, c'est que oui, pendant Covid, alors que les ventes de champagne s'effondraient, l'intérêt et les ventes du Prosecco ont continué à rester assez élevés, et les gens demandaient du Prosecco par son nom. Alors, là où ils pourraient appeler un champagne pétillant américain, ils savent maintenant appeler Prosecco «Prosecco». C’est devenu ce truc qui n’est qu’un énorme monstre que les gens reconnaissent comme le vin mousseux que vous pouvez boire tout le temps. Et oui, je veux dire, si vous voulez porter un toast super, mais aussi si vous le voulez juste un mardi soir avec des plats à emporter, et ensuite vous voulez regarder Netflix, c'est un bon vin à avoir, et ça vient d'être partout. Et cela, je pense, a été vraiment intéressant. Et la seule chose à laquelle je me demande avec Prosecco est de savoir combien de fois peut-il grandir? Parce qu'il a tellement grandi, mais il ne montre pas vraiment une tonne de signes de ralentissement. Donc, il y a certainement encore une opportunité.

Z: Adam. J'ai une question pour vous et pour Tim, bien sûr aussi, s'il y a pensé. Vous avez donc évoqué l’aspect commercial et la croissance du Prosecco et le fait qu’il s’agit désormais d’une catégorie distincte de la Champagne, puis je suppose que le vin mousseux plus largement. Mais ce que je me demande, c'est ce que je n'ai pas vu beaucoup, j'en ai vu un peu, mais pas beaucoup, c'est que les producteurs aux États-Unis ou dans d'autres parties du monde essaient vraiment de s'en prendre Part de marché de Prosecco directement. Vous voyez donc beaucoup de gens pousser d'autres types de vins mousseux de méthode traditionnelle comme alternative. Oh, vous savez, que ce soit Cava, que ce soit d'autres vins mousseux italiens, que ce soit des domestiques, et cetera, mais vous ne voyez pas les gens dire: "Hé, nous allons essayer de faire un vin qui, profil de saveur -wise, est similaire au Prosecco. Maintenant, peut-être parce que personne d’autre ne cultive Glera. Et donc ils ne vont pas vraiment faire quelque chose qui a exactement le même goût parce qu’ils ne cultivent pas le raisin. Mais je pense que cela tient peut-être en grande partie au fait que, quelle qu'en soit la raison, le succès du Prosecco, personne n'a d'explication dans le monde du vin. Personne ne le comprend vraiment. Ils ne savent pas s’il faut le créditer au style de vin lui-même ou simplement à son prix abordable, et le fait que je suppose que le nom résonne avec les gens, il est facile pour les gens de le prononcer et de se souvenir. Ce truc compte aussi. Je ne sais pas. L'un de vous a-t-il lu pourquoi vous ne voyez pas plus de gens fabriquer des vins mousseux pétillants en cuve et essayer de les promouvoir comme alternatives au Prosecco?

R: je fais. Je pense que le vin mousseux, pour la majorité des consommateurs, est une boisson de style de vie. Il ressemble beaucoup plus au rosé qu’à d’autres vins. And so when you’re talking about a lifestyle beverage, you’re talking about what else that wine represents, besides quality-to-price ratio, the grape it’s made from, whatever. Prosecco represents to most American consumers now a posh, Italian lifestyle. It represents this idea of Italy and Milan and what’s really funny is, and Venice, it represents everything. And I remember talking to a few French corporate producers about this last year at a conference. And they’re like, “But we are closer to Milan” and I’m like that’s fine. But we’re Americans, we don’t know where Omaha is compared to where New Orleans is. We don’t. We have a very weird idea about where things are in other countries. And so it’s like, wait, of course Prosecco is closer to Milan, and maybe Rome, too, but it just represents Italy as a whole. And in the same way that Champagne to people represents this posh French lifestyle. Which is why I think Crémant could never really unseat that in most Americans’ minds and make them aware of that. ‘Cause Champagne already represents that to them. So like “the budget-level Champagne from France,” I’m not interested in that. I’m interested in the lifestyle of high-end French culture and fashion and food, and that’s Champagne. Again, right now I don’t know what that could be for Cava. Can you tie that to Barcelona? It’s super close to Barcelona, but no one’s done that yet. No one’s really been able to figure out how to make you connect the culture of that sparkling wine to that lifestyle, because again, I think we’re still, as Americans, unsure of what Barcelona is as a lifestyle place. Whereas Italy and France, we really know. It’s fashion and food and all the things that we love. And that’s why I also think you don’t see American producers trying to copy it, because it’s hard. Like what are you copying? Yes, you can potentially copy the flavor profile and the price, but you can’t copy all the other things that it says about you. And I think sparkling wine is truly a product where Americans think a lot about what it says about them in the same way we think about the fashion brands we wear, or the kinds of furniture we choose to have in our homes or whatever. What’s the initial connection? The “brand-this-type-of-person” connection that people make to say, “Oh, well they drink these brands, they must be this kind of person.” And so it’s very hard to compete against. And like it’s interesting to me that it took the Italians this long to make it click, but they did. And now I think it’s just very strong.

Z: That’s fascinating, Adam. I know we’ve talked about that context or that idea in the context of Champagne specifically as a luxury brand item, but it had never occurred to me that it just is true in a different way for Prosecco — that’s super fascinating.

T: Yeah, I think you both raise really great points there about sparkling wine in general, and I guess certain sparkling wines becoming brands within themselves, right? Like Champagne, Prosecco, maybe Cava to a lesser extent, but I don’t feel like there are many others in the world, right? Like Corpinnat. That’s never gonna break out, or Franciacorta, sorry guys. I don’t think it ever is either. But looking at the business perspectives, Zach, I think there’s another interesting aspect here that someone mentioned to me recently, I can’t remember who I was speaking with. And they were talking about the fact that it was probably a very good idea that, as of late two thousands, the Glera grape was known as Prosecco. And then it was changed so that, when grown within Europe, it needs to be called Glera now. And I think that was a very savvy decision to protect the Prosecco brand, right? Because otherwise what could happen, you could have all these different producers in other countries where maybe they could make wine for cheaper and even undercut the price of Prosecco, use that grape and use it on the labels, and then that could create all kinds of problems for the Italians. So I think that’s an interesting thing to explore a little bit from the business side of things.

A: I don’t know. I think the other thing too, with the American styles, for whatever reason, they are just trying very hard to be either the Champagne equivalent or be so obvious that they’re not, that all I’ve ever seen in an American sparkling wine or in the majority of them — and I’m looking at a few of them on the floor of the room I’m in right now — they kind of copy the look of Champagne. The label, everything, and so you’re like ‘Oh, so this is the Champagne alternative.” And I always wonder, are they doing this in case the consumer doesn’t realize this isn’t Champagne? Or is this really what they’re going for? Or then they’re very modern, right? Ultra-modern-looking labels and things like that, which I also don’t think totally works. But again, it comes to that connection, right? I think if you had a sparkling wine region that was really close to New York, or really close to maybe L.A. or something else that we think of as being super posh, maybe you could have that tie into fashion and that tie into culture that would make it be a much stronger luxury product, but you don’t. And with Champagne or with Prosecco, you have that. And you look at how these packages are designed for both of those kinds of skews, and for the most part, they evoke other luxury brands. I mean, you look at Luminore by LaMarca and that blue, which is beautiful on the bottle, also definitely nods to Tiffany’s. It definitely does, we know that blue. You look at the Mionetto bottle, and it nods to Veuve Clicquot. You look at a lot of these different well-known brands on both the Prosecco and a Champagne market, and I think they just do a much better job than sparkling wine around the rest of the world at positioning themselves as what most consumers consider them to be, which is luxury products.

Z: And the last point I wanna make, ‘cause it ties all those things together in some sense to me, is that one thing I would encourage our listeners to think about is that Prosecco, Champagne, Crémant, Cava et cetera, these are only a slice of what’s possible in this sparkling wine realm. And I think that one of the encouraging things for me, as I mentioned before, is that producers and importers and distributors are starting to see the value in having a really wide breadth of sparkling wine options for people, whether that now includes things like Lambrusco, whether that includes Pét-Nat, whether that includes some other kinds of interesting wines. Whether it’s the variety, the methodology, whatever, sparkling wine is a really diverse category and it’s growing more diverse all the time. And while the classics and the tent-pole styles and icons are still delicious and worth investing in and worth checking out, I do think that one thing that will be exciting in Bubbly Weeks to come, hopefully, is discussing the incredible possibility space that’s still out there that we’re just starting to explore as a broader wine-drinking community.

A: Absolutely. Well, I hope everyone has a wonderful Bubbly Week and you drink lots of sparkling wine. I know I plan to. Tim, thanks for joining us as this week’s guest host. Always a pleasure to have you, sir.

T: Always a pleasure to be here. Thank you both for having me.

A: Yeah man. I mean, I don’t want to keep you away from your tea, so we’re gonna let you go. I’m sure you have a hot pot going with a little bit of a biscuits as well. Everyone, thanks for listening. Leave us a like, comment, review on iTunes, Spotify, wherever you get podcasts. It helps everyone discover the show. Zach, I’ll talk to you next week, man.

Z: Sounds great.

Thanks so much for listening to the VinePair Podcast. If you enjoy listening to us every week, please leave us a review or rating on iTunes, Spotify, or wherever it is that you get your podcasts. It really helps everyone else discover the show. Now for the credits, VinePair produced by myself and Zach. It is also mixed and edited by him. Yeah, Zach, we know you do a lot. I’d also like to thank the entire VinePair team, including my co-founder, Josh, and our associate editor, Cat. Thanks so much for listening. See you next week.

Ed. note: This episode has been edited for length and clarity.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *