Catégories
Vin et spiritueux

Pourquoi certains des pinots noirs les plus excitants au monde viennent de Nouvelle-Zélande

Ce qui est magique avec le vin, c'est qu'il fonctionne selon une chronologie différente de celle de la plupart des autres pays du monde qui nous entoure. Alors que nos propres vies changent rapidement en l'espace de quelques années, les vignobles prennent leur temps, évoluant progressivement au fil des décennies et des siècles. Dans de nombreuses régions, des générations de vignerons transmettent leurs connaissances à leurs descendants et les vins qui en résultent sont plus ou moins identifiables au fil du temps, avec quelques variations de millésime.

Mais ce n’est pas ce qui se passe en Nouvelle-Zélande. Les 10 dernières années n'ont été rien de moins qu'une révolution du Pinot Noir. Je sais, car ce sont les vins qui ont changé ma vie.

Il y a dix ans, j'ai atterri dans le pays en tant que rédacteur en chef de voyage intéressé par le vin mettant à jour une série de guides; au moment où je suis rentré chez moi à New York, j'avais décidé de devenir écrivain sur le vin.

À l'époque, les Sauvignon Blancs du pays étaient bien établis, mais les Pinot Noirs ne faisaient que démarrer. La dernière étape de mon voyage a été Central Otago, sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, et c’est là que je suis devenu accro. Outre la production de vin, la région montagneuse est l’une des capitales mondiales des sports d’aventure, ancrée dans la destination de fête des routards de Queenstown.

En 2010, les pinot noirs de la région étaient vifs et fruités – les détracteurs les appelaient des «bombes aux fruits». Mais pour moi, dégustateur novice, ils étaient vibrants et énergiques, tout comme les vignerons dans la trentaine qui les fabriquaient.

En plus de faire du vin, les professionnels à qui j'ai parlé étaient des héliskiers passionnés, d'anciens vététistes de compétition et des pilotes de ligne amateurs. Ils formaient une communauté de preneurs de risques aventureux. «Traditionnellement, nous étions considérés comme étant à la pointe de la technologie, ce qui correspond bien à l'esprit Kiwi pour l'aventure et pionnier de notre environnement robuste et jeune», déclare Blair Walter, vigneron à Felton Road. «Ne pas avoir votre père ou votre grand-père à consulter pour profiter de décennies (voire de siècles) d'expérience signifie que vous avez une pression accrue pour comprendre cela au fur et à mesure.»

C’est ce qui ressort du verre: une volonté d’expérimenter, de prendre des risques qui ne ressemblent pas à ce que j’ai rencontré dans des régions viticoles plus établies.

Au cours des dernières années, l'évolution de ces vins m'a captivé. J’ai goûté à des centaines de pinot noir néo-zélandais en jugeant des concours de vins et en écrivant des articles, et ces vins – en particulier ceux de Central Otago – ont considérablement changé en un laps de temps relativement court. Aujourd'hui, ils sont frais et élégants, complexes et structurés, avec une composante texturale qui parle d'un sens spécifique du lieu.

En l'espace d'une décennie, comment les Pinot Noirs de Central Otago ont-ils changé si radicalement? En janvier, avant que la pandémie ne frappe, je suis retourné dans la région pour le découvrir.

Felton Road New Zealand Pinot Noir
Crédit: Felton Road

Transmettre un sentiment d'appartenance

Alors que le sauvignon blanc règne plus au nord en Nouvelle-Zélande, le pinot noir est idéalement adapté à Central Otago. Les facteurs qui animent les fans de Pinot Noir sont tous ici. Traversez les vallées, et vous trouverez les mêmes vergers – cerises, noisettes, abricots – qui caractérisent les régions de pinot noir les plus connues de Bourgogne et de la vallée de Willamette.

Ensuite, développez-vous et considérez la région dans son ensemble: c'est l'une des régions viticoles les plus au sud du monde, entourée de pics déchiquetés, de hautes terrasses et de larges flancs de collines. Ces attributs sont idéaux pour faciliter les changements de température diurnes abrupts qui conduisent à un équilibre idéal de saveurs mûres et d'acidité vive dans le vin.

«Notre climat plus frais conserve la fraîcheur et l'acidité», dit Walter. «Notre paysage montagneux environnant ne transmet pas seulement cela de manière métaphorique, il donne vraiment une capacité à mûrir et à donner du dynamisme et de la fraîcheur aux vins: principalement les températures nocturnes froides et le contraste d'un soleil éclatant avec des niveaux d'UV élevés pendant la journée.

Vérifiez, vérifiez, vérifiez. Tous les éléments d'une région de Pinot Noir de classe mondiale sont ici. Et les vins véhiculent ce sentiment d'appartenance.

«Pour moi, c'est la combinaison de la pureté, de la structure et des épices des fruits qui distingue les Pinots Central Otago des autres régions du monde», déclare Jen Parr, vigneron chez Valli Vineyards. «Aucun pinot de Central Otago n'est le même, car chaque sous-région a un caractère unique, mais la veine commune est une présence texturale spéciale avec des arômes de fruits qui vont de l'opulence au frais – mais ils sont toujours purs.»

Comme Parr y fait allusion, les vins ont des caractéristiques sous-régionales identifiables. La vallée de Gibbston, par exemple, a le climat le plus frais du centre de l'Otago et des sols fertiles. Cela se traduit par des vins au parfum intense, aux tanins fins et à la longue finale. Bannockburn et Bendigo, quant à eux, sont des zones de croissance plus chaudes dans le bassin est de Cromwell. Les vins ont tendance à avoir des tanins plus volumineux avec une texture soyeuse perceptible. Ce sont les types de choses que les fans de Pinot Noir adorent goûter.

Valli Wines New Zealand Pinot Noir
Crédits: Valli Wines

Changements dans les vignobles

Certes, les vignobles évoluent sur une chronologie beaucoup plus lente que les humains. Mais je me suis demandé dans quelle mesure les changements que j'avais observés dans la bouteille au cours de la dernière décennie étaient attribuables à l'âge de la vigne. En fin de compte, un peu.

De nos jours, de nombreux établissements vinicoles plus récents de Central Otago ont des vignobles qui dépassent la barre des 10 à 15 ans. Et les pionniers de la région, comme Rippon et Gibbston Valley Winery, ont des vignobles de plus de 35 ans.

Les «bombes aux fruits» que j’avais dégustées il y a dix ans étaient des vins issus de vignes plus jeunes, souvent âgées de moins de 10 ans. Ces vins ont montré des notes fruitées plus simples et juteuses. Désormais, la plupart des vins présentent une complexité structurelle et gustative plus importante, ce qui est logique: les vins issus de vignes plus âgées ont tendance à avoir des tanins plus librement disponibles, qui fournissent une ossature plus forte, ainsi qu'une texture améliorée.

Pour Nick Mills, propriétaire et vigneron chez Rippon, la texture est également un élément clé de la transmission du terroir, plus que les saveurs. «La différence entre Vosne-Romanée et Nuits-Saint-Georges ne réside pas dans les odeurs et les saveurs – les cerises et les prunes – c'est une forme et une sensation et une forme», dit Mills. «Ce que je recherche, ce sont des marqueurs de texture qui restent dans un vin, même si la chair, la couleur, la saveur et l’alcool changent d’année en année.»

Les vignobles plus anciens de Rippon donnent des vins aux caractéristiques texturales reconnaissables, qui ne sont apparues que lorsque les vignes ont mûri. Il décrit les vins d'Emma’s Block, un site orienté à l'est sur de l'argile et du schiste, comme brillants, élégants et mobiles. En revanche, il considère que le vin de Tinker’s Field, un site orienté au nord sur du schiste grossier, est détaillé avec une puissance et un entraînement compressés.

Au fur et à mesure que l’âge de la vigne a avancé, il en va de même pour les vignerons de comprendre leurs vignobles. À Gibbston Valley Winery, cela se traduit par des changements petits et grands. «En tant que passionné de photographie, je considère la viticulture comme une mise au point progressive sur un sujet», explique le vigneron Christopher Keys. «Chaque année (douloureusement lente) signifie une torsion de l'anneau focal. Nous voyons, observons, réfléchissons, nous ajustons. »

Pour optimiser les fruits de son vignoble China Terrace à Bendigo, par exemple, l'équipe Gibbston Valley Winery a changé le système de formation de la vigne du vignoble de la canne à l'éperon, puis de nouveau à la canne. Ils sont passés d'une exposition plein soleil sur les grappes de raisin à un ombrage partiel, et ils ont commencé à récolter les raisins plus tôt. Chaque changement est une torsion sur l'anneau focal, améliorant idéalement le vin résultant.

Ce niveau de perspicacité et de réflexion n'est pas seulement le travail de quelques vignobles. J'ai parlé à plus d'une douzaine de vignerons lors de mon voyage de janvier, et l'engagement envers la qualité était un refrain omniprésent. Pour de nombreux vignobles, ce voyage s'est traduit par un passage aux pratiques biologiques et biodynamiques. Quelque 23 pour cent des vignobles de Central Otago sont maintenant cultivés selon ces principes, et leur nombre augmente.

De nombreux établissements vinicoles, y compris les plus importants de la région, décrivent leur adhésion aux pratiques biologiques et biodynamiques comme allant au-delà des techniques et des traitements. «C'est toute la philosophie de la culture et de la production de vins qui conduit à plus d'honnêteté et de précision dans la représentation de l'endroit où ils sont cultivés», explique Walter de Felton Road, qui pratique la viticulture biodynamique depuis 2002. «Les vins possèdent tous une plus grande« quelque part ». . '»

Rippon New Zealand Pinot Noir
Crédits: Rippon

Faire progresser le savoir-faire des vignerons

La recherche du «quelque part» à travers la viticulture a été mise en parallèle du côté de la vinification. De nombreux vignerons de Central Otago ont maintenant une décennie (ou deux) d’expérience de travail avec des fruits des mêmes vignobles. «L'âge de la vigne va de pair avec la maturité du vigneron et du viticulteur», explique Parr de Valli Vineyards. «Tandis que les humains s'adoucissent, les vignes s'intensifient.» Au fur et à mesure que les palais des vignerons ont mûri, les vins ont évolué pour mettre l'accent sur la fraîcheur et l'équilibre plutôt que sur l'opulence et la puissance.

D'un point de vue technique, cela a signifié un passage à une vinification moins extractive en faveur d'une «plus grande transparence, nuance et détails», explique Walter de Felton Road. «Les vins peuvent montrer leurs sites de manière plus vivante et précise, avec des fruits moins opulents et une vinification extractive.»

Pour poursuivre cette transparence, certaines caves ont réduit les temps de macération. D'autres ont réduit les horaires de coupure. Certains ont incorporé des grappes entières dans leurs fermentations. D'autres encore ont réduit le chêne neuf dans leurs programmes de vieillissement en barrique. Et l'âge de la vigne a également joué son rôle. «Il y a des tanins plus naturels dans les vins qui leur donnent une présence plus naturelle sans avoir à chercher ou essayer de« construire »les vins», dit Walter.

Parallèlement à l’augmentation de l’âge de la vigne et à l’évolution des techniques de vinification, il y a également eu un changement de perspective à l’échelle de la communauté. Là où autrefois les vins de Bourgogne étaient considérés comme l'apogée, les vignerons de la région ont développé la confiance nécessaire pour s'appuyer sur leur propre terroir. Ils se concentrent sur la présentation des meilleures expressions de leurs vignobles et sous-régions spécifiques, au lieu de viser le style d'une autre région.

Et ils le font sans les garde-fous des règles d'appellation régionales strictes. «Ici, les vins ont un dynamisme et une vie qui ne sont pas contraints par les règles d'appellation de la Bourgogne», explique Dave Sutton, vigneron au domaine Te Kano. «Vous êtes vraiment capable de changer votre viticulture ou votre vinification d’une manière qui exprime votre philosophie, votre personnalité ou votre vision.»

Le résultat est une nouvelle classe de Pinot Noirs frais et élégants, avec une plus grande finesse et des tanins plus fins que jamais. Ce sont des vins qui ont évolué après une période de «devenir» vers un lieu «d'arrivée». Et au cours de la dernière décennie, cela a été passionnant à regarder – et à goûter.

5 Pinot Noirs Central Otago à essayer

Rippon Mature Vine Pinot Noir 2016

La famille Mills cultive des vignes sur ce magnifique terrain de Wanaka – considéré comme l'un des vignobles les plus photographiés au monde – depuis 1975. Ce vin est une bouteille déterminante qui met en valeur l'évolution du pinot noir de la région, et est fabriqué à partir de raisins qui sont cultivées en biodynamie, sans irrigation sur des vignes à racines propres. Dense et précis, ce vin superpose des cerises noires, des herbes séchées et de la réglisse sur des notes caillouteuses; le corps est ample, avec des tanins veloutés et une longue finale. S'il y a une bouteille sur laquelle faire des folies, c'est celle-là. Prix ​​moyen: 54 $

Felton Road Bannockburn Pinot Noir 2018

Ce vin est un assemblage de quatre vignobles cultivés en biodynamie à Bannockburn qui transmettent l'élégance d'un Pinot Noir Central Otago. Il est construit sur une structure d'acidité fraîche, de pureté fruitée et de tanins soyeux, avec un peu de grip, qui se marient délicatement et sans couture. Les framboises fraîches et les cerises rouges ouvrent la voie, avec des notes soutenues de terre et d'épices savoureuses qui persistent. Prix ​​moyen: 54 $

Valli Gibbston Vineyards Pinot Noir 2016

Un pinot noir magnifiquement aromatique avec des notes de fruits rouges, de cerises mûres, d'herbes sauvages et de cèdre. La bouche est portée par une acidité vibrante qui laisse place à des couches de saveur concentrées, soutenues par des tanins fins. Le vin a été élaboré par le duo de vignerons réputé de Valli, Jen Parr et Grant Taylor. Prix ​​moyen: 49 $

Quartz Reef Bendigo Estate Single Vineyard Pinot Noir 2017

Issu du célèbre vigneron biodynamique Rudi Bauer, ce pinot noir de vignoble unique de Bendigo est un vin audacieusement aromatisé avec des tanins soyeux, un corps moyen à corsé et une longue finale. Des arômes intenses de framboises, de violette et d'épices à pâtisserie se poursuivent en bouche, associés à une veine minérale silex. Prix ​​moyen: 40 $

Peregrine Pinot Noir 2016

Un mélange de sites issus de l'agriculture biologique de tout le Central Otago donne cette expression florale et lumineuse du pinot noir, élaboré par la viticole Nadine Cross. Les notes de cerise noire, de rose et de cuir sont soutenues en bouche par une acidité vive, des tanins veloutés et une ligne de minéralité caillouteuse. Prix ​​moyen: 39 $

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *