Catégories
Vin et spiritueux

Q&A avec Joanie Metivier, blogueuse vin

Joanie Metivier est rapidement devenue l'une des écrivaines du vin les plus influentes au Canada. Sommelière spécialisée dans le vin et le whisky, son blog et ses réseaux sociaux sont largement suivis par les buveurs intéressés par ses recherches et recommandations. Elle nous raconte comment la curiosité est la clé du succès pour tout professionnel ou passionné de vins et spiritueux.

Comment votre voyage dans le vin a-t-il commencé?

J'ai étudié de nombreux domaines différents avant de me lancer dans le vin. J'avoue, j'étais encore assez jeune et je cherchais ce qui allait être mon chemin. Je pense que j'aurais pu essayer de rester rationnel, donc le vin, qui semblait plus être un passe-temps à l'époque, ne m'est même pas venu à l'esprit en tant que carrière. Pourtant, au fur et à mesure que j'ai acquis certaines connaissances de base, cela est rapidement devenu une passion croissante. Je ne peux pas vous dire combien de fois je me suis retrouvé à remettre à plus tard mes études régulières à l'époque juste pour consulter les cartes des vins ou rechercher un producteur spécifique dont j'avais entendu parler. Le voyage pour découvrir le monde du vin a pris tellement de place dans ma vie que je ne pouvais plus l'ignorer, j'ai dû poursuivre cette ferveur.

En tant que titulaire du WSET Level 3 Award in Wines, pourquoi avez-vous décidé d'étudier les qualifications officielles du vin et comment vous ont-ils aidé dans votre carrière?

Cela semblait tout simplement juste. Je sais que dans l'industrie, tout le monde a une histoire unique à partager et c'est l'une des principales raisons pour lesquelles la communauté est si inspirante. Il existe de nombreuses façons de réussir, avec ou sans études formelles. Cependant, je comprends aujourd'hui que le fait de réussir des qualifications officielles pour le vin aide vraiment à vous connecter avec les gens de l'industrie. Cela m'a beaucoup aidé à comprendre et à interagir avec de nombreuses personnes de l'industrie, des sommeliers aux agents et même à d'autres écrivains.

Ma formation WSET m'a donné les bases nécessaires non seulement pour comprendre le monde du vin et développer mon palais, mais aussi acquérir une bonne approche pour le partager et le décrire aux autres de manière très attrayante. J'aime partager mes connaissances et aider les autres à apprendre. Je travaille actuellement sur un nouveau livre pour aider les futurs amateurs de vin à compléter leur accréditation de sommelier, quel que soit le chemin qu'ils ont choisi ("Comment réussir votre examen de sommelier"). Il devrait sortir prochainement.

Le voyage pour découvrir le monde du vin a pris tellement de place dans ma vie que je ne pouvais plus l'ignorer, j'ai dû poursuivre cette ferveur.

Vous avez été la première femme au Québec à acquérir le titre d'ambassadrice du whisky. Pourquoi pensez-vous qu'il est important pour les sommeliers d'étendre leurs connaissances au-delà du vin?

Pour moi, c'était par curiosité. J'ai apprécié le lien entre la complexité et le raffinement qui vient d'un bon dram et j'avais hâte d'avoir une compréhension précise. C'était du Whisky mais ça aurait pu être autre chose qui ait retenu mon attention. Je crois que la curiosité est l'un des principaux outils pour un sommelier, un trait de caractère important qui est de la plus haute nécessité. Le monde du vin; qui ne se limite pas du tout au vin; est en constante évolution et en constante évolution. La curiosité et l'esprit ouvert sont l'épine dorsale de tout bon sommelier équitable.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre blog et comment vous assurez-vous de créer un contenu qui suscite une audience aussi large?

Le blog (joaniemetivier.com) n'était qu'une idée folle. J'aime écrire, je me suis toujours senti parfaitement à l'aise de m'exprimer sur papier. Par nature, même avant le blog, je prenais des photos à mettre sur ma page Instagram (@joaniemetivier) et documentais chaque vin que j'avais la chance de goûter. C'était l'idée de mon partenaire de commencer le blog à partir de ceux-ci. C'était censé être personnel au début, mais nous avons remarqué une activité et un engagement auxquels nous ne nous attendions pas au début. C'était la poussée dont j'avais besoin pour sérieusement écrire.

Je suis un grand chercheur. Je pourrais passer des heures à chercher en ligne des données spécifiques ou tout autre moyen de mieux comprendre. J'ai commencé à écrire, sous une forme plus simple, les résultats de cette recherche. Chaque fois que je pensais qu'il manquait des informations ou des idées confuses autour d'un sujet, j'en faisais mon prochain sujet. Je veux juste écrire des choses que je lirais moi-même. Si je le fais, alors peut-être que quelqu'un d'autre le fera.

Joanie Metivier, blogueuse vin, sommelière et ambassadrice du whisky

Que pensez-vous du consommateur de vin canadien?

Les consommateurs de vin canadiens sont très différents des autres pays parce que c'est tellement facile ici. Au Québec, nous avons le monopole de la SAQ et il y en a un semblable en Ontario, la LCBO. Les consommateurs réguliers ont accès à une énorme quantité de vins de partout dans le monde au bout de leurs doigts. Ils n'ont pas nécessairement besoin de savoir quoi que ce soit sur le vin car ils ont déjà tellement de recommandations. Cependant, on note encore une tendance à une curiosité sincère et sincère.

Les consommateurs prennent conscience de leur capacité à avoir accès à quasiment tous les plus grands vins du monde, souvent à des prix compétitifs, et ils veulent en profiter au maximum. La dégustation de vin elle-même, en tant que comportement ou activité sociale, gagne en popularité avec une explosion de curiosité et d'ouverture d'esprit. En conséquence, nous voyons les régions à venir devenir populaires; les plus établies voient leurs ventes diminuer et des pics de tendance ridiculement importants.

Le WSET organisera une série de dégustations encadrées à la Gourmet Food & Wine Expo de cette année à Toronto, au Canada. Voir plus d'informations et acheter des billets ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *